Les 5 clés pour une installation de climatisation sérieuse et sereine

climatisation

Publié le : 02 janvier 20236 mins de lecture

L’installation de climatisation peut être une tâche assez complexe. Le travail effectué dans ce cadre est néanmoins d’une grande importance pour les futures utilisations auxquelles l’appareil est destiné. Et pour cause, lorsque la pose n’est pas réussie, le dispositif risque de ne pas remplir ses fonctions. Pour une installation de climatisation sérieuse et sereine, il existe quelques mesures à respecter. Voici cinq clés pour mieux vous aider dans le processus.

Faire appel à un professionnel pour la pose

Avant toute chose, pour installer une climatisation de façon saine et sérieuse, vous devez penser à contacter un chauffagiste professionnel. La pose est en effet une tâche complexe qui nécessite d’importantes connaissances sur divers paramètres, notamment :

  • La pression ;
  • La tension ;
  • Les niveaux de réfrigérants ;
  • Les supports de sécurité, etc.

Ne pensez surtout pas à faire le travail par vous-même si vous ne disposez pas des qualités requises et des outils nécessaires. Confiez-le à une entreprise de pose de climatisation, tout en tenant compte de la réputation de celle-ci. Cela vous permet en effet de bénéficier d’une installation bien faite et d’une expérience transparente. En cas de malfaçon, vous pouvez aussi compter sur l’assurance du professionnel pour prendre en charge les réparations.

Choisir l’équipement idéal

Une fois que vous avez fait appel à un bon installeur de climatisation, vous devez aussi penser à choisir une climatisation adéquate. Il s’agit en fait d’un élément très important qui vous assure que l’appareil peut répondre à vos attentes. Et pour ce faire, vous devez vous poser beaucoup de questions.

Quel type de climatisation choisir ?

Divers modèles de clims sont disponibles sur le marché, plus précisément les splits et les PAC. Le climatiseur split est composé de deux unités, l’une qui s’installe en intérieur et l’autre à l’extérieur. Les ménages qui souhaitent couvrir plusieurs pièces optent pour les dispositifs multi-split. Pour ceux-ci, l’unité intérieure est un ensemble de plusieurs blocs installés dans un plafond via un réseau gainable ou sur les murs.

Les PAC sont des climatiseurs centralisés. Ce sont des systèmes qui se composent aussi d’une unité extérieure comme pour le modèle split. Ils possèdent en outre une unité intérieure généralement placée dans un grenier. La redistribution de l’air refroidi dans les pièces se fait ainsi par des gaines et des ventilos convecteurs ou le plancher.

Choisir la bonne taille

Il ne s’agit pas ici de la taille du dispositif de climatisation, mais plutôt de sa puissance moyenne en kW. À ce niveau, l’idéal n’est pas toujours de choisir un gros équipement, car certains experts signalent que ceux-ci peuvent entraver le refroidissement de la maison. Plusieurs facteurs peuvent définir la taille de l’équipement à installer, notamment :

  • La superficie à refroidir ;
  • L’isolation des murs ;
  • Les ouvertures présentes dans la construction, etc.

Vous devez surtout vous assurer de choisir la puissance adaptée pour profiter d’une meilleure efficacité et bénéficier des meilleures performances.

Définir le meilleur emplacement pour installer le climatiseur

L’emplacement choisi pour installer le climatiseur joue aussi un rôle important dans l’efficacité et la performance de ce dernier. Pour choisir le bon endroit, vous devez avant tout tenir compte de l’exposition directe à la lumière du soleil et de l’eau. Il faut aussi considérer tous les obstacles présents dans la zone.

Il est généralement conseillé de placer l’unité extérieure sur le côté nord de la maison. De là, celle-ci est plus ou moins à l’abri de la lumière directe du soleil, ce qui lui permet de rester plus fraîche. Veillez aussi à ce que le chauffagiste ne cache pas le dispositif derrière les buissons ou les grands arbres. Ceux-ci empêchent une bonne circulation d’air, en plus des branches mortes qui peuvent s’accumuler sur le climatiseur et engendrer d’autres dommages.

Maintenir une distance équitable entre les unités intérieure et extérieure

Le liquide de refroidissement est l’un des éléments les plus importants du système de climatisation. Celui-ci circule à température faible au sein des conduits en cuivre de l’unité extérieure à l’unité intérieure. La perte d’énergie est donc automatique, à cause de l’effet de refroidissement lorsque celui-ci circule.

Pour réduire cette perte d’énergie et garantir la performance de votre installation, l’installeur de climatisation doit maintenir une distance assez faible entre les deux unités. Il ne doit donc pas dépasser les 15 mètres, car il s’agit approximativement de la distance maximale.

Poser les raccordements et effectuer les vérifications d’usage

Une fois que les deux unités sont bien installées, l’entreprise de pose de climatisation doit passer au raccordement de celles-ci. La norme souhaite que les goulottes en PVC soient placées sur le cheminement des liaisons et ceci pour plus d’esthétique. Mais il faut aussi choisir des raccords operculables pour éviter la perte du liquide frigorifique. Le chauffagiste doit ensuite passer au raccordement électrique des deux unités et brancher l’alimentation sur secteur.

À la suite de cela, il convient d’effectuer quelques vérifications d’usage pour voir si l’installation est réussie. Cela consiste à retirer le filtre et à mettre une petite quantité d’eau dans la partie réceptrice des condensats. L’écoulement devrait se faire aisément vers le point de vidange si l’installation est réussie. Si cela est le cas, il suffit de replacer les filtres, d’attendre quelques heures de rallumer le climatiseur pour le test d’étanchéité avec un détecteur de fuites en aérosol.


Plan du site